menu

Le comité local en sécurité alimentaire

La CDC Plateau-Mont-Royal et ses organismes membres accordent une grande importance à la sécurité alimentaire dans le quartier. Le comité local en sécurité alimentaire (CLSA), soutenu par la CDC PMR, est constitué d’une vingtaine d’organismes préoccupés par ces enjeux.

Pendant plusieurs années, les membres du CLSA ont soutenu le projet de magasin solidaire. Face à plusieurs défis occasionnés par le modèle du projet, les partenaires locaux ont dû y mettre un terme en 2018, ce qui impliqua la fin d’une époque pour la concertation en sécurité alimentaire dans le quartier. Au cours de l’année 2019-2020, la CDC PMR a obtenu un financement sur trois ans auprès de la Direction régionale de la santé publique (DRSP), ce qui lui permit de développer un nouveau projet structurant en sécurité alimentaire.

Piloté par le CLSA, ce nouveau projet vise à répondre aux besoins en alimentation dans le quartier Plateau-Mont-Royal. Le projet implique une démarche de quartier rassemblant plusieurs acteurs et s’inscrit dans une perspective de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale.

 

Le projet SALADE

Pour un système alimentaire local accessible, durable et économique

 

À l’automne 2020, quatre organismes membres du Comité local en sécurité alimentaire du Plateau Mont-Royal se sont réunis pour parler des enjeux entourant la sécurité alimentaire dans leur quartier (La Maison d’Aurore, Les Cuisines collectives du Grand Plateau, Les Ateliers d’éducation populaire du Plateau et Resto Plateau). Il a été nommé que la livraison est un besoin important pour plusieurs citoyens bénéficiant des services de dépannage alimentaire ou de repas préparés. Par ailleurs, plusieurs organismes peinent à trouver un véhicule pour aller récupérer leurs denrées chez Moisson Montréal. Un camion mutualisé permettrait de répondre aux besoins des plus petits organismes qui n’ont pas de véhicule à leur disposition. De ce constat est né le projet SALADE du Plateau ! 

Considérant que des repas et des paniers alimentaires sont distribués tous les jours de la semaine sur le Plateau, il serait envisageable et souhaitable de mutualiser le service de livraison à l’échelle du quartier. Les organismes souhaitant privilégier un système de livraison hybride (à vélo et en camion), un partenariat avec les Cyclistes Solidaires permettrait d’effectuer une partie des livraisons à vélo, tandis que le transport de boîtes plus lourdes ainsi que l’approvisionnement à Moisson Montréal seraient effectués à l’aide du camion.

 

Afin d’agir sur les déterminants économiques et physiques de la sécurité alimentaire, le projet comprend également un volet approvisionnement grâce aux points de chute de paniers de fruits et légumes économiques. Les paniers sont offerts en 3 formats (petit, grand ou extra fruits) au coût de 10$, 20$ et 6$. On retrouve maintenant plusieurs points de chute sur le territoire, ce qui permet de couvrir différents secteurs du Plateau et ainsi, favoriser l’accès à des aliments sains et abordables à proximité.

 

Le projet comprend également un volet agriculture urbaine. En plus de favoriser la concertation entre les différentes initiatives de jardins collectifs au Plateau-Mont-Royal, le projet SALADE joue un rôle dans le développement de projets d’agriculture urbaine sur son territoire. D’une part, la CDC Plateau-Mont-Royal collabore avec Accès Bio Terre dans le cadre du projet de Ferme-école de la cour d’Iberville. À travers le projet SALADE, la CDC PMR coordonnera un espace de culture sur le site de la Ferme-école « par et pour » les organismes en sécurité alimentaire du Plateau. L’agente de développement en agriculture urbaine à la CDC PMR coordonne également un projet de jardin collectif situé dans le parc Baldwin, en collaboration avec l’organisme Foyer du Monde et les résidents du secteur.

JARDINS COLLECTIFS

Pour une autonomie alimentaire

 

Sur le territoire du Grand Plateau, plusieurs partenaires et collaborateurs ont mis en place des jardins collectifs permettant de réaliser de l’agriculture urbaine sur le territoire. Ces projets permettent de mettre en place des ateliers d’éducation, d’information et d’accompagnement dans l’élaboration d’un jardin urbain et nourricier.